Pas d’animaux derrière les barreaux ou pourquoi est-il temps au cirque d’évoluer ?

« Pas d’animaux derrière les barreaux. OUI aux cirques sans animaux ! »

Le message était clair pour la quarantaine de manifestants présents – dont je faisais partie –  sur le champ de Mars de Lille, samedi dernier. Depuis le 15 octobre, la capitale des Flandres accueille pour la 30ème fois la Fête du Cirque. Au programme de cet événement annuel ; acrobaties, clowneries, mais aussi représentations avec animaux. Et c’est là que ça coince, car la vie des animaux de cirque est loin d’être une sinécure :

Lire la suite »

Quand on ne sait plus dire STOP : Le syndrome de Noé.

Tout le monde connaît de près ou de loin le récit de l’Arche de Noé. Dans la Genèse, Noé, doit construire une Arche lui permettant de survivre lui & sa famille au déluge – lancé par Dieu – visant à exterminer toute forme de vie sur Terre. Toute forme de vie ? Pas exactement, puisque Dieu ordonne à Noé de prendre dans son arche un couple de chaque espèce animale, afin de repeupler la planète après le déluge (bon, après il y a une histoire de sacrifice animal mais c’est un autre sujet..).

Aujourd’hui le terme Arche de Noé est entré dans le langage courant puisqu’il qualifie la demeure d’une personne ayant différents animaux d’une ou plusieurs espèces distinctes. Rien de bien exceptionnel à prendre chez soi plusieurs boules de poils, mais parfois il se peut que l’amoureux des animaux se transforme en véritable collectionneur, victime de sa volonté compulsive à héberger ou à »sauver » toujours plus d’animaux. C’est à ce moment là qu’on parle de « Syndrome de Noé ».

Lire la suite »

La mort chez l’Animal.

 

Alors que je regardais le passage de Paul Watson & de Pamela Anderson dans l’émission « On n’est pas couché », j’ai eu l’impression de me retrouver face à des chroniqueurs bourrés de préjugés sur le monde animal & la place dans l’Homme dans la Nature. La palme revenant à Yann Moix, avec sa question au Capitaine :

« Peut-on considérer que l’Homme est une espèce comme les autres ? Moi je pense que non […] Dans ce sens où les animaux n’ont pas d’empathie… »

Au Grand dam du réalisateur de Cinéman, il a été prouvé à maintes reprises que non seulement beaucoup d’espèces éprouvent de l’empathie intra-espèces, mais aussi envers les autres espèces animales. Les animaux comprennent la notion de souffrance & parviennent tout à fait à s’identifier à l’autre en peine. Avec cet article, je compte vous démontrer qu’on peut aller encore plus loin, en s’intéressant au rapport que les animaux entretiennent avec la mort d’Autrui.

Lire la suite »